AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Dallas J. Marshall

Admin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://holdmyhand.forumactif.com
Messages : 271
Date d'inscription : 10/04/2012
Localisation : Derrière toi <3

DOSSIER
ÂGE : 16 ans
PROBLÈME : Peur des orages
LIBRE RP : non
MessageSujet: Dallas J. Marshall   Jeu 3 Mai - 21:29
DALLAS J. MARSHALL

| PRÉNOM | dallas joseph | NOM | marshall |
| ÂGE | 16 ans | DATE DE NAISSANCE | 20 août |
| ORIGINES | américaines | ORIENTATION | homosexuel |
| PHOBIE | peur des orages |

PHYSIQUE

Comment décrire ce petit garçon qu'est Dallas ? Pour commencer on le décrit comme étant mignon. Rarement on lui dit qu'il est beau car c'est bien vrai au fond il n'a pas grand chose d'un homme mature et adulte. C'est un enfant adorable oui, de petite taille en plus. Du moins il s'en plaint toujours en disant que pour un garçon ne mesurer que 165 centimètres c'est ridicule. Au fond il ne l'avouera pas mais ça ne l'embête pas tellement. Ça lui donne un air fragile. Beaucoup plus qu'il ne l'est en réalité. Les gens sont plus gentils avec les petites victimes, affirme-t-il. Dallas est donc quelque peu chétif et ça se ressent sur son visage qui, sans être maigre, peut paraître un peu creux. Ça n'enlève rien à sa beauté, du moins c'est ce qu'on lui a toujours dit. C'est vrai que derrière les mèches sombres de ses cheveux plats et noirs se cachent des yeux magnifiques, d'un marron clair aux cils longs et féminins. Son visage l'est un peu d'ailleurs, ses lèvres étant assez épaisses et roses, son nez fin et redressé juste ce qu'il faut. On pourrait croire qu'il n'a pas de défauts, mais c'est faux, après tout personne n'est parfait. Il déteste ses mains, qui sont assez grandes mais bien trop fines, ses doigts osseux et les marques de ses propres ongles sur ses avants-bras, qu'il se fait sans se contrôler lorsqu'il fait orage. C'est pas facile de vivre dans une région pluvieuse en plus de ça. Il a aussi à quelques endroits de son corps de grandes plaques rouges, dues au stress qu'il a si souvent ressenti, celles-ci n'étant ni douloureuses ni agaçantes, juste laides sur une peau si blanche et douce. À ces plaques viennent s'ajouter d'autres marques, dans son dos des coups de ceinture, et tant d'autres choses qu'il voudrait tant pouvoir garder pour lui. Enfin, elles partent peu à peu maintenant qu'il est à l'institut et que plus personne ne lui fait mal.

PSYCHOLOGIE

Dallas n'est pas quelqu'un de très complexe, c'est le genre de personne qui aime garder les choses simples. Il essaie de ne pas se prendre la tête avec des bêtises, mais malheureusement pour lui il est souvent comme un aimant à problèmes. À force de se faire courir derrière par les ennuis, il a finit par, sans vraiment s'en rendre compte, aller au devant des embrouilles et souvent il se met les pieds dans les plats. Ce n'est pas de ma faute, vous dira-t-il, si vous le trouvez en train de faire une bêtise. Il vous expliquera que voilà, les règles sont trop strictes, ou alors que c'était un accident, un défi, ou quelque chose du genre. Oui car voilà, Dallas possède de nombreux défauts, mais un des pires c'est bien son côté trop facilement influençable. Si on le met au défi de faire quelque chose, il le fera, quoi qu'il lui en coûte. Il ne renonce jamais et est toujours partant. Tant que c'est marrant, dit-il toujours. Après tout, on l'a souvent bridé, trop retenu, et maintenant il cherche à s'amuser, voilà tout.
Mais ce n'est jamais de sa faute. Après tout, les problèmes viennent tout seuls, et puis en plus c'est pas moi c'est l'autre, et même que c'est lui qui a commencé et... enfin, vous avez compris.

Dallas est sinon quelqu'un de très sympathique. Il n'est pas le genre de personne qui se croit mystérieux, ou s'invente une personnalité qui n'est pas la sienne. Il est franc, et il est très naturel. On s'en fiche, de ce que les autres pensent, je suis comme ça et puis voilà. C'est un peu sa devise. Il est petit, il est 'mignon', mais quand on commence à le connaître on apprend bien vite que ce n'est qu'une apparence. C'est comme un tout petit chien, il sait pourtant aboyer très fort et même qu'il mord ! S'il a une embrouille avec une personne, il se mettra souvent encore plus dans la merde en l'insultant et en le provoquant. C'est dans sa nature, je l'ai dit, il est trop franc, trop direct. C'est une peste, en bref.

Parlons un peu de sa phobie. Dallas craint les orages, mais pas seulement la pluie ou le tonnerre, ou même les éclairs. Non, pour tout dire ce qui l'effraie dans l'orage c'est la violence. Ce côté déchaîné, cette face pleine de violence de dame nature. Juste d'y penser il pourrait frissonner. Pourtant, il aime la pluie seule, quand il ne tombe qu'une petite bruine, c'est parfait. Mais dès que la température se fait violence et crache ses éclairs et son tonnerre si fort, il fuira comme un petit animal effrayé et se cachera au fond de son lit. Il n'aime pas parler de sa phobie, en fait il déteste ça. Il préfère montrer de lui un garçon confiant que ce côté peureux.

HISTOIRE

Dallas a eu une vie mouvementée. Pas tellement horrible, certes un peu tout de même, mais le mot qu'il utiliserait pour en parler serait sûrement 'mouvementé'. Il n'est pas du genre à se plaindre, c'est sûrement pour ça qu'il ne parle pas souvent de son passé. Son père, pff, ça ne vaut pas la peine d'être énoncé mais bon. Lorsque sa mère est tombée enceinte il s'est volatilisé, pouf évaporé. Et sa mère devant un enfant si mignon a dû faire le plus grand choix qu'une mère puisse faire. Elle aimait son fils, Dallas, mais ne pouvait décemment pas le garder. Elle était pauvre et encore très jeune, peinait à avancer dans la vie, alors elle décida enfin de le laisser à quelqu'un d'autre. Elle abandonna ainsi ses droits de parent sur l'enfant et ce dernier se retrouva dans le système.

À l'époque il n'était qu'un bébé et rien ne pouvait lui arriver. Personne ne s'en prend à un bébé et c'est vrai. Mais Dallas grandit. Il vivait dans une famille d'accueil assez bien, enfin, disons que les parents ne lui faisaient pas de mal. Certes parfois alors qu'il état tout jeune il devait aller seul pour faire des sandwich ou se servir ses bols de céréales, mais bon c'était pas si terrible. Malheureusement, la famille dans laquelle il était n'avaient pas que des bons côtés. Ils faisaient pousser, dans une petite annexe de la maison, des plants dont vous me redonnerez des nouvelles ! Comment cela pouvait-il être passé inaperçu ? Dieu seul le savait, mais lors d'une inspection ce fait fut mit au grand jour et les enfants envoyés ailleurs. Dallas avait à l'époque neuf ans. Cette famille allait lui manquer, mais il ne pouvait plus revenir en arrière.

Il fut donc transféré dans une famille très différente. La mère avait un petit côté attentionné, auquel Dallas n'avait jamais été habitué. Il se montrait parfois ingrat, mais après tout qui pourrait lui en vouloir ? Le père. Cet homme était très différent de sa femme, il ne s'occupait de rien et rentrait toujours du travail de mauvaise humeur. Elle l'attendait pourtant sourire faible aux lèvres et se proposait pour tout faire. Le cliché, direz-vous, en effet. Cet homme n'était pas du tout aimable, certes, mais pour lui toutes les raisons étaient bonnes pour passer ses nerfs sur les gamins qu'il hébergeait. Car oui, Dallas n'était pas seul, avec lui une fille nommée Molly qui avait alors 14 ans et qui était l'ainée, et un autre garçon lui aussi plus âgé que Dallas nommé Dylann, qui avait 12 ans à l'époque. Ce dernier avait longtemps été la victime favorite des coups du père d'accueil, mais à l'arrivée de Dallas ce fut comme un renouveau. Le cadet n'était plus si intéressant, surtout que le plus jeune se montrait bien plus fougueux. Il donnait souvent, sans vraiment le vouloir, les raisons au père de le frapper. Refusant trop sèchement l'aide de la mère, ou d'autres conneries du genre. Il lui arrivait même de se dresser de tout son petit corps devant le père d'accueil mais... cela ne dura pas. À force de recevoir des coups on apprend à se taire. On apprend à courber l'échine.

Un an passa. Une année d'horreur. C'est dans cette période que Dallas développa sa phobie. En effet, les orages lui avaient toujours fait peur, enfin, un peu. De manière raisonnable, comme tous les enfants, il n'aimait pas le grondement du tonnerre ni même la pluie battante. Le père s'en rendant compte après un petit moment décida d'exploiter cette faille de l'enfant, et ces soirs là, les soirs d'orages, il le battait de plus belle en lui disant d'être un homme et de cesser de pleurnicher pour de la pluie et des éclairs. Dallas associa la douleur, la peur intense et cette violence aux orages, et il en fut traumatisé. Après toute une année passée dans cette famille, dans ce bordel, un sauveur vint enfin. On le retira de la famille en voyant l'état dans lequel il était, et il fut placé dans une nouvelle famille d'accueil, plus bonne et douce. Molly qui avait été épargnée des coups, mais qui en contrepartie avait toujours vécu un calvaire tout autre, fut placée elle aussi dans une autre famille, pareillement pour Dylann. Après ça, Dallas n'entendit plus parler d'eux.

La nouvelle famille était très bien, mais le mal était déjà fait. La phobie de Dallas était très encombrante, car dès que le temps noircissait dehors et que la pluie sauvage venait à tomber, il fuyait au fond de son lit, pleurait et se cachait le plus possible. Il ne voulait jamais dormir seul et geignait de peur en regardant les prévisions météorologiques. Les parents d'accueil lui firent voir bien des spécialistes en 6 ans. Il passa du psychologue au psychiatre, et même un pseudo-spécialiste des peurs chroniques. Mais rien à faire. Dallas avait 16 ans à peine, lorsque cette nouvelle solution miracle vint à eux. L'institut de contrôle de la peur chronique. Sans plus attendre, les parents d'accueil remplirent les papiers d'inscription, et Dallas rejoint l'institut. En espérant que son séjour là bas l'aide à se sentir mieux.

IN REAL LIFE

| PSEUDO | kikx | PRÉNOM | CA |
| ÂGE | 18 ans | PRÉSENCE | chaque jours |
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) Andrew Maxwell || 25 ans || Libre choix pour le groupe || Joshua Dallas
» Mike Marshall ( Captain Oliver)
» Nora Roberts
» La Voix – première d’une émission très attendue
» EVH Stripe Red

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hold my Hand :: Pour bien débuter :: votre dossier :: Dossiers acceptés-