AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Merci, je vais bien. Constance ~

Invité
avatar
MessageSujet: Merci, je vais bien. Constance ~   Mer 26 Juin - 9:19
Dossier principal
PREMON : Constance
NOM : Heo
AGE: 17
DATE DE NAISSANCE : 24 septembre
ORIGINES: Franco-coréenne.
PHOBIE : Pédiophobe : peur des poupées.
TROUBLE :
TRAVAIL :
ORIENTATION : Hétéro, jusqu’à bout des ongles. Après, je n’ai pas de préférences particulières.

Description physique
On dit souvent de Constance qu’elle ressemble à une poupée, ce qui n’est pas un compliment. Elle n’est pas très grande, 1m59, mais l’important, c’est d’avoir les pieds sur terre, non ? On dit aussi qu’elle est trop maigre, qu’elle devrait manger plus, alors qu’à chaque repas elle mange comme si elle possédait plusieurs estomacs. Elle pèse 45kg environ, ce qui lui convient très bien. Sa peau est très blanche, et il vaut mieux qu’elle ne se mette pas au soleil, à moins qu’elle veuille devenir un homard. Ses yeux sont gris, de sa nature coréenne. Ses cheveux sont noirs ébène, et raides de son côté asiatique. Son nez est aquilin, et ses lèvres sont à la fois fines et pulpeuses. Elle a de belles mains, mais elle ne s’occupe pas beaucoup de ses ongles ou quoi que ce soit. Malgré sa beauté apparente, elle a une énorme cicatrice dans le bas du dos, du côté de sa hanche droite, et une autre sur le front.

Description psychologique
Constance est une jeune fille naïve et timide. Mais de son côté timoré se cache une capacité d'adaption presque surnaturelle aux aléa des la vie. Elle est douce, ne parle pas très fort. Mais, quand elle est avec des personnes où elle sent en confiance, elle peu devenir un peu fofolle, mais rien de bien méchant en somme. malgré son côté angélique, peut ressortir un petit diablotin. En effet, elle sait se défendre pour les idées qui en valent la peine, comme elle sait se rabaisser quand elle a tord. mais c'est vraiment rare.
Elle aime les gens, même si elle n'est pas douée avec eux, se sentir entourée et aimée est quelque chose d'important pour elle, peut-être parce qu'elle n'a vécu comme ça qu'un court laps de temps.
Parfois, quand elle marche, sa hanche droite lui joue des tours, et elle peu vite finir les fesses contre le sol. Et quand elle à mal, sa démarche ressemble à celle d’un oie.
Sa phobie s’est développée lorsque était à l’hôpital. Elle a peur des poupées, de toutes sortes. Plastique, porcelaine, cire. Toutes les poupées sont bonnes à jeter. Ne vous avisez JAMAIS de la mettre en tête à tête avec une de ces choses, car vous pourriez vraiment le regretter… ou de ne plus jamais la voir.
Malgré tout, c’est une grande enfant qui croit au prince charmant. Les relations amoureuses sont un mystère pour elle...

Histoire

“ Papa conduisait, maman était  côté de lui, fatiguée par la route, et moi, j’étais derrière. Nous revenions du parc Disney, ou j’avais vu toutes les princesses.  C’était pour mon 5eme anniversaire, papa m’avait permis de rater l’école et maman m’avait acheté une nouvelle robe. Oh ! Elle était très belle ! J’adorais ce bleu. J’étais heureuse à ce moment.
Je me suis réveillée en pleine nuit, la marque de la ceinture sur la joue. Papa et maman faisait du bruit devant, ils criaient. Ils se fâchaient, encore. On était à présent sur l’autoroute. Ils se criaient dessus de plus en plus fort. Les larmes me montaient aux yeux, j’étais impuissante. C’était de plus en plus fréquent. Je pleurais à présent.
Ce qui devait arriver arriva. Je n’avais rien vu, mais tout senti. Une grosse secousse, ma tête heurta le siège de devant.  Deuxième secousse, mais ceinture tenait le coup. Troisième, nous étions à l’envers. Je ne sentis pas tout de suite la douleur.  Mais elle vint petit à petit, insoutenable. Ma hanche. Papa était horticulteur, il avait toujours un truc coupant dans la coffre. Je me retournais la scie de papa avait transpercé mon siège. Et ma hanche. J’avais mal.
«  Pa.. Papa…. Maman…. »
Aucune réponse.  Je saignais, je pleurais, j’avais mal. Mais je me répétais qu’il fallait que je ne pleure pas.  Nous étions sur la route, et il ne fallut pas longtemps pour que les secours arrivent. Je les regardais, j’avais peur. Papa et maman n’étaient pas avec moi, je n’ouvrais pas la bouche. Les paupières se fermaient lourdement, tandis que ma douleur se calmait un peu. Ah, la piqûre.
Quand je me réveillais, la blancheur de la pièce m’aveuglait. Il fallut un petit moment pour que je m’y habitue. Je n’avais pas mal, je savais que je n’étais pas morte. Je me demandais juste ce que faisait cette femme blonde platine à mon chevet, là où ma maman devrait se tenir.
«  Oh ! Tu es réveillée ! Je vais appeler un médecin ! »
Elle partit en un coup de vent, ce qui me laissait le loisir d’observer ma chambre.  Blanche, avec une couverture rose, des sièges rose, je déteste le rose depuis ce jour.  Mon bras arborait une multitude de fils, dans mon bras et sur ma main. A côté de moi, il y avait une grosse seringue dans un truc vert, un chiffre jaune apparaissait dessus. En temps normal, je me serais amusée à toucher aux boutons, mais là, je me faisais petite. Le bip bip de la machine à côté résonnait dans la chambre qui était plutôt vide. La femme revint avec un sourire gentil et plein de compassion.
« Ils arrivent. Ne t’inquiète pas.
-Où est maman ?
Son sourire avait disparu en une fraction de seconde. Elle faisait peur maintenant. Elle avait comme un aura de malfaisance, noire et obscure.
- Elle est morte. Mais ne t’inquiète pas, je t’ai ramenée une poupée pour la remplacer ».
C’est à ce moment que la petite fille heureuse que j’aie été était en train de disparaitre. Mourir. Quel mot. On sait ce que ça veut dire, on sait comment ça se passe. Je ne mettais pas encore rendue compte qu’elle était partie, j’étais triste, mais… j’avais l’impression que ce n’était pas moi qui ressentais ça. Je trouvais cette femme horrible de me dire ça, mais sa prestance réduit ma voix à un simple gémissement.. Elle posa une immonde chose sur ma table de nuit. Une poupée en porcelaine, les yeux grands ouverts et luisants. Elle me faisait peur. Je ne l’aimais pas. Je l’ai poussée, et elle s’est explosée par terre.
- Oh ! La poupée ! Petite insolente !
Elle ne m’avait pas frappé, mais c’était tout comme. C’est à ce moment que mon père rentra en fauteuil roulant, avec un grand sourire.
- Papa !
J’ai voulu me lever, mais la douleur à ma hanche me plaqua au fond du lit. Et la femme blonde se rua dans les bras de mon papa. Il l’enlaça. C’était la copine de papa, j’en étais sure. Il avait trompée maman, Même si je m’en suis rendu compte qu’après. Je regardais les morceaux écrasés par terre. Seule la tête était intacte, et j’avais l’impression qu’elle souriait.

Les années étaient passées, nous avions emménagé dans une nouvelle maison, avec la copine blonde de mon père qui s’appelait Eddy. J’essayais d’être aussi normale que possible, je détestais ma belle-mère, et c’était réciproque.  Cette maison me plaisait, mais il y avait une pièce où je n’avais pas le droit d’aller. Ordre de Belle-Mère. Mais un soir la tentation était trop forte. J’avais 13 ans.
La porte grinçait. Une faible lueur éclairait les murs. J’entrai doucement. Dès que j’arrivais au milieu de la pièce, je me stoppais.
Et lorsque je les ai vus, mes yeux se sont écarquillés. Des centaines de poupées, les têtes tournées vers moi. Je tombais à genou. Je les entendais, elles me parlaient, se moquaient, riaient en cœur. Mes mains portées aux oreilles. Je leur hurlais d’arrêter de parler ! Je criais, et je pleurais. Prise de folie, d’un coup, je poussais les étagères, les renversant comme des dominos, au rythme de mes larmes. La lueur des bougies reflétaient dans leurs yeux vitreux. Je pleurais au milieu de la pièce, je pouvais a peine respirer. Mon père arriva, et me cria dessus en même temps que les poupées, disant que j’avais détruit la précieuse collection de son Eddy chéri.
Et depuis ce jour, j’ai la phobie des poupées.
Et ne pouvant imaginer leur vie sans c’est « adorables » petites choses, mon père et sa **** m’ont envoyé ici.
Dérisoire, n’est-ce pas ?


In Real Life
PSEUDO : Eime
PRÉNOM : Kyung-Hae nom coréen, Constance en french.
ÂGE : Je vais vers les 17 !
PRÉSENCE : Eh bien, 7/7 pendant les vacances, et le week end pendant les périodes de cours.
COMMENT TU ES ARRIVÉ ICI : Forum partenaire de forum partenaire de forum partenaire. ( x2  )
IDÉE / COMMENTAIRE : ça à l’air sympa ici, j’aime bien la déco.
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Mer 26 Juin - 12:35
Bienvenuuuuuuuuue o/
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Mer 26 Juin - 16:07
Merci ! =)
Modo
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 189
Date d'inscription : 12/04/2013
Localisation : Nowhere.

DOSSIER
ÂGE : 21 ans
PROBLÈME : Thanatophobe - peur de la mort.
LIBRE RP : Oui mais lente. >W
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Ven 28 Juin - 13:20
Hellcome miss. Fiche terminée ? ♡
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Ven 28 Juin - 14:10
Oui elle est finie, sauf si je dois refaire quelque chose qui ne convient pas. =D
Internés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 26

DOSSIER
ÂGE : 20
PROBLÈME : Athazagoraphobie
LIBRE RP : Pas libre pour l'instant?
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Ven 28 Juin - 15:05
Bienvenue o/ :D
Admin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://holdmyhand.forumactif.com
Messages : 271
Date d'inscription : 10/04/2012
Localisation : Derrière toi <3

DOSSIER
ÂGE : 16 ans
PROBLÈME : Peur des orages
LIBRE RP : non
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Ven 28 Juin - 16:57
Bienvenue sur le forum ! Pardon j'étais absente pour cause de déménagement, mais je suis de retour ~
Premièrement je le répète souvent, mais la génétique ne permet pas à une métisse asiatique+occidental d'avoir les yeux bleus. En vérité pour avoir les yeux clair il faut des gênes clairs des deux côtés (donc du côté du père et de la mère) mais une personne coréenne ne peut pas avoir des gênes de yeux clairs à moins d'être elle-même métisse mais bon là ça devient un peu complexe...
Sinon pas grand chose à redire, il manque quelques lignes pour le caractère de ta petite Constance, et j'ai vu quelques fautes mais rien de trop grave donc ça va ~
Je te laisse donc ajouter quelques lignes et modifier pour les yeux et après tu seras validée <3
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Sam 29 Juin - 10:53
Merci Jeremiah ( J'adore ton vava *Q* )

Dallas, j'ai rectifié, dois-je changer quelque chose ? ♥
Admin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://holdmyhand.forumactif.com
Messages : 271
Date d'inscription : 10/04/2012
Localisation : Derrière toi <3

DOSSIER
ÂGE : 16 ans
PROBLÈME : Peur des orages
LIBRE RP : non
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   Lun 1 Juil - 2:47
Hmm, ça me semble bien, il manque toujours bon quelques petites lignes au mental mais je pense que ça va comme ton histoire est tout de même assez longue owo
Je te valide donc ! Bon jeu parmi nous <3
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Merci, je vais bien. Constance ~   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonne Vendredi
» Merci ! Je vais prendre des leçons car sait pas du tout faire !
» petit craquage mais bien ciblé !
» comment bien écouter 1 enfant de 8 ans ?
» UN BONNET SUPER SIMPLE... ET BIEN CHAUD !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hold my Hand :: Pour bien débuter :: votre dossier :: Dossiers acceptés-