AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Un lac est comme un miroir [Kate Diverson]

Internées
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 16/07/2013
Localisation : Là où je devrais pas

DOSSIER
ÂGE : 17 ans
PROBLÈME : Chromatophobie (peur du blanc)
LIBRE RP : Toujours dispo!
MessageSujet: Un lac est comme un miroir [Kate Diverson]   Ven 22 Nov - 8:50


Un lac est comme un miroir




Karine avançait tranquillement à l'ombre des arbres immenses de la forêt de l'institut. L'endroit était tellement tranquille qu'à part le bruit du vent dans les feuilles des arbres et celui de ses pas, il régnait un silence apaisant. D'ailleurs, c'était bien pour ça qu'elle avait désobéi aux règles en s'y rendant seule. Elle avait besoin de souffler un peu, et surtout, de se calmer. Tout à l'heure, à l'institut, elle avait complètement pété les plombs. Tout ça à cause d'un simple petit coup de fil. Quand elle y pensait, c'était ridicule. Elle s'était vraiment énervée pour rien. Et puis elle préférait ne plus y penser pour le moment. Elle voulait profiter d'être un peu loin de tout le personnel et leurs conseils stupides, tant qu'elle le pouvait. Parce qu'elle se doutait qu'après le bazar qu'elle avait mis, ils allaient finir par la chercher et la trouver.

Elle soupira, et secoua lentement la tête pour chasser cette pensée, avant de continuer à avancer un peu au hasard. Elle était capable de se repérer et de retrouver son chemin en quelques minutes d'observation de son environnement, mais elle n'avait pas spécialement envie de savoir où elle se trouvait. Elle voulait juste... fuir. Elle avait pris sa sacoche en bandoulière par habitude, mais elle ne serait probablement pas assez sereine pour pouvoir dessiner, alors de temps à autre, lorsque celle-ci restait accrochée à une branche à laquelle elle n'avait pas prêté attention, trop plongée dans ses pensées, elle se demandait pourquoi elle l'avait prise. Et puis quelques secondes plus tard, en se rendant compte d'avec quel soin elle l'avait détachée et vérifié qu'elle n'était pas abîmée, elle comprenait pourquoi. C'était un peu une partie d'elle-même.

Alors qu'elle levait la tête pour observer les branches des arbres tout en marchant, elle remarqua que les arbres commençaient à devenir moins nombreux, et jetant un œil devant elle, elle comprit qu'en zigzaguant un peu partout, elle avait fini par arriver au bord du lac. Par contre, vu la position du ponton, elle devait se trouver quasiment à l'opposé de l'institut. Elle fronça les sourcils. Ce n'était pas tellement la distance assez impressionnante qu'elle avait parcourue en se peu de temps qui l'étonnait. Non, en fait, c'était plutôt d'apercevoir une silhouette au bord de la rive opposée qui la surprenait. Ce n'était sûrement pas un adulte. Ca voulait dire qu'une autre personne qu'elle avait décidé de s'isoler un peu. Ou alors elle s'était perdue? Au cas où, elle jugea plus prudent d'aller vérifier.

Elle fit rapidement le tour du lac en marchant, et au fur et à mesure, elle détaillait la jeune fille qui ne pouvait que l'avoir vue approcher. Etant donné que maintenant elle était sûre que cette jeune fille ne pouvait pas faire partie du personnel, étrangement, elle n'était pas beaucoup plus rassurée. Après tout, ça voulait dire qu'elle avait soit une phobie, soit un trouble. Et elle ne savait pas du tout si elle était ici parce qu'elle était en pleine crise, ou si comme elle elle avait juste eu besoin d'un peu de tranquillité. Une fois qu'elle fut suffisamment proche pour que sa voix porte jusqu'à elle sans qu'elle n'ait besoin de parler plus fort que d'ordinaire, Karine s'immobilisa.

"Salut, moi c'est Karine. Désolé de t'aborder comme ça, mais je peux pas m'empêcher d'être curieuse de savoir ce que tu fais ici, alors que c'est interdit. Oh, et ne t'en fais pas, je ne vais pas te dénoncer, après tout, les règles et moi ça fait deux. Je voulais juste savoir si tu t'étais perdue, ou quelque chose comme ça."

Karine remit quelques unes de ses mèches châtain derrière son oreille, puis posa ses yeux d'un bleu glacé sur la jeune fille. Si elle était venue ici volontairement, ça voudrait dire qu'elle avait quelque chose qui lui pesait, elle aussi. Son regard habituellement dur et froid s'adoucit un peu. Elle souffrait sûrement elle-aussi, comme tous les gens qui étaient ici. Quelle pouvait bien être sa raison, à elle?
HRP:
 
Pensionnaires
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 04/11/2013

DOSSIER
ÂGE :
PROBLÈME :
LIBRE RP : êtes vous libre pour rp ?
MessageSujet: Re: Un lac est comme un miroir [Kate Diverson]   Mer 18 Déc - 14:46





with Karine Arrius

C'était l'heure du repas et comme à mon habitude je n'avais pas faim. A chaque fois c'était la même chose mais les éducateurs me forçaient. Je sais que c'est pour mon bien, mais qu'ils me laissent tranquille ! Je fais comme pour me rendre au restaurant de l'institut en ne marchant pas trop vite pour me retrouver la dernière du groupe. Juste avant d'arriver à la salle, je rentre dans un local assez sombre : le local du concierge. Je connaissais cet endroit par coeur et je savais donc qu'il y avait une fenêtre qui donnait sur le terrain secondaire. Je vérifiai que personne ne se trouvait dehors et j'ouvris la fenêtre doucement pour qu'on ne m'entende pas de l'autre côté de la porte. Je passai de l'autre côté et je commençai à courir pour aller me cacher. Je ne regardai pas devant moi et je manquai de tomber dans le lac. Je m'assis contre un arbre et je restai là, silencieuse. Je pouvais rester des heures entières à ne rien faire à part penser. Je fermai les yeux, pour me concentrer sur les son que j'entendais : des chants d'oiseaux, le vent qui souffle dans les arbres, l'eau remuer,... Tout ces sons m’apaisent. Et me rappellent de magnifiques souvenirs c'est pourquoi je venais souvent ici. J'étais très loin dans mes pensées quand j'entendis une voix féminine. J'ouvris les yeux et vit une jeune fille qui se tenait debout devant moi et qui m'adressait la parole :

"Salut, moi c'est Karine. Désolé de t'aborder comme ça, mais je peux pas m'empêcher d'être curieuse de savoir ce que tu fais ici, alors que c'est interdit. Oh, et ne t'en fais pas, je ne vais pas te dénoncer, après tout, les règles et moi ça fait deux. Je voulais juste savoir si tu t'étais perdue, ou quelque chose comme ça."

Au début je ne répondis pas, j'étais trop timide. Puis je me dis que je devais quand même lui répondre par simple politesse.

"Moi c'est Kate. Je n'avais pas faim alors je suis venue me réfugier ici. Et toi ? Qu'est-ce que tu fais ici ?" lui répondis-je timidement.

Internées
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 234
Date d'inscription : 16/07/2013
Localisation : Là où je devrais pas

DOSSIER
ÂGE : 17 ans
PROBLÈME : Chromatophobie (peur du blanc)
LIBRE RP : Toujours dispo!
MessageSujet: Re: Un lac est comme un miroir [Kate Diverson]   Jeu 19 Déc - 13:53


Un lac est comme un miroir




"Moi c'est Kate. Je n'avais pas faim alors je suis venue me réfugier ici. Et toi ? Qu'est-ce que tu fais ici ?"

Karine la dévisagea en silence quelques secondes, comme si elle essayait d'assimiler cette silhouette inconnue à ce prénom dans son esprit. Elle ne l'avait jamais vue auparavant, ou du moins n'avait pas prêté attention à elle, c'était sûr. Sinon, son nom ou même quelques détails lui auraient été familiers. Elle fronça les sourcils, légèrement contrariée. Ca ne l'arrangeait pas, parce qu'elle pouvait très bien être arrivée ici avant elle ou après, elle n'avait aucun moyen de le savoir. Ni de savoir ce qui faisait qu'elle était dans cet institut. Enfin tant qu'elle ne faisait pas de crise de panique ou quoi que ce soit d'autre, ça n'avait pas d'importance, non?

L'adolescente s'assit dans l'herbe au bord de la berge, posant sa sacoche sur ses genoux pour ne pas risquer de l'abîmer, puis esquissa un sourire. Alors comme ça elle n'avait pas faim? Ca elle pouvait le comprendre. Elle-même n'avait pas très souvent faim, et se forçait la plupart du temps à manger, uniquement parce qu'elle savait qu'elle en avait besoin, comme une voiture a besoin de carburant pour fonctionner. Mais quelque chose lui disait que pour Kate, la raison en était différente. Quelque chose dans son ton, dans son attitude peut-être, lui disait que si elle n'avait pas faim, c'était parce qu'elle avait des problèmes. Comme elle-même d'ailleurs. Elle laissa échapper un léger soupir, avant de lever les yeux vers la jeune fille.

"Bah moi... C'est une longue histoire très compliquée, et pas super marrante. Disons que j'ai juste eu envie d'oublier certaines choses. De ne plus y penser. Et pour ça j'avais besoin d'être loin de l'institut pendant un petit moment. Ca n'a pas d'importance. Mais dis-moi, pourquoi tu n'as pas faim? Enfin, en temps normal, quand c'est le cas, il y a une raison. Tu as des problèmes?"

C'était assez indiscret de sa part de demander une chose pareille à Kate, surtout après avoir soigneusement évité de parler de ses problèmes à elle, mais Karine n'avait aucune arrière pensée. Pour une fois, cette fille piquait juste sa curiosité. Et puis il fallait dire aussi qu'entre discuter de ses problèmes ou de ceux des autres, le choix était vite fait...
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un lac est comme un miroir [Kate Diverson]   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Le Polonais comme Langue étrangère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hold my Hand :: Zone RP extérieur :: Terrain secondaire :: Lac-