AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans ton kokoro

DOSSIER
ÂGE : 17 ans
PROBLÈME : Trouble de la personnalité Borderline
LIBRE RP : Oui
MessageSujet: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Ven 15 Aoû - 20:56
Sariel Bailey


| PRÉNOM | Sariel | NOM | Bailey |
| ÂGE | 17 ans | DATE DE NAISSANCE | 11 Janvier 1997 |
| ORIGINE | France | ORIENTATION | Bisexuel |
|TROUBLE | Trouble de la personnalité Borderline

PHYSIQUE


Si je disparaissais subitement, est-ce que quelqu'un s'en rendrait compte ?

Voyez-vous ce jeune garçon la-bas ? Celui-ci, avec ses cheveux bruns, en bataille. Vous le regardez de dos, et rien ne vous choque. C'est un adolescent normal. Cependant, il vient de se retourner. Et vous pouvez observer deux traits sur chacun de ses yeux, on dirait.. une croix. Sur chacun de ses yeux. Là, vous commencez à avoir peur, vous pensez certainement qu'il est pas net, avec ses cicatrices, il doit être taré. Pourtant il n'en est rien ! Ses yeux sont noirs, et son visage est plutôt attirant. Si l'on ignore ces étranges croix, bien sûr. Ce jeune homme ne bouge pas, il reste planté là, les bras ballants, il parait innocent, fragile. Il ne sourit pas vraiment, mais ne fait pas la tronche non plus. Il est juste neutre pour le moment. Oui, pour le moment, parce que si vous l'approchez vous verrez que.. que ce ne sera plus vraiment la même chose. Il mesure environ 1m65, plutôt moyen, et mince, avec une carrure normale. Ses vêtements sont dans la norme, ce ne sont pas des guenilles, mais ce ne sont pas des vêtements de marque non plus. Une veste, un t-shirt d'une couleur criarde et un jean, c'est presque toujours le même schéma. Soudainement, quelque chose d'autre attire votre regard. Ses bras. Ils sont bandés, comme s'il s'était fait mal aux deux poignets. Ces bandages il les porte tout le temps, parce qu'il cache de nombreuses, très nombreuses cicatrices, qu'il s'est infligé à lui même. Il sait que cette vue, souvent, choque les gens. Il ne veut pas qu'on le fuit. Il vient de remarquer que vous l'observez. Il vous sourit.

PSYCHOLOGIQUE


Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part.

Sariel, c'est un gamin en manque d'attention. Ce garçon que vous regardez depuis tout à l'heure vous toise maintenant, parce qu'il pense que vous voulez peut-être lui parler. Si vous faites le premier pas, il est fort probable qu'il baisse la tête, les joues rouges, et qu'il bafouille quelque chose que vous ne comprendrez pas. Sariel, c'est un grand timide. Il passe ses journées seul, à espérer qu'on vienne lui parler malgré ses yeux. La tête basse, les épaules recourbées, Sariel est renfermé sur lui-même et n'oserait jamais venir vous aborder. Sariel, n'a pas confiance en lui. Son estime de lui-même est aussi basse, aussi profond que les abysses. Il pense de lui qu'il est nul, inintéressant, effrayant pour les autres, bizarre. Sariel, il est Borderline. Qu'est-ce que c'est que ce mot ? C'est le nom du trouble qui le différencie des autres. Ce garçon n'est pas tout à fait normal, et je pense que vous vous en êtes rendu compte. Sariel, il change tout le temps d'humeur. Cela fait partie de son trouble, l'instabilité au niveau émotionnel. Il est joyeux et heureux, il sautille dans tout les sens et puis soudainement il parait angoissé, en colère ou encore renfermé. Il est dans son monde, et il refuse que vous y entrez dans ces moments là. Il s'isole alors, et vous ne pouvez plus lui parler. Sariel, il ne comprend pas vraiment les émotions. Cela fait aussi partie de son trouble. Il ne sait pas ce qu'est l'amour, il n'est jamais tombé amoureux. Il vous adorera, à un point exagéré, il laissera tomber tout les autres pour vous, vous suivra comme un petit chien et dépensera tout l'or du monde pour vous, mais le lendemain, il sera neutre. Il pourrait même vous détester, seulement ça ne durera jamais bien longtemps. Sariel, il fait n'importe quoi. Il aura des réactions complétement exagérées, disproportionnées. Il pourrait devenir colérique et vous crier dessus pour quelque chose d'insignifiant, il pourrait pleurer pour pas grand chose, il pourrait piquer une crise pour une phrase mal dite, il pourrait aller jusqu'à se scarifier et se blesser très gravement parce que vous lui avez dit quelque chose qui ne lui convient pas. Sariel se scarifie, oui. C'est une façon d'expulser toutes les angoisses qu'il a. Le soir dans sa chambre, plusieurs fois par semaine, avec ce qui lui tombe sous la main. Le plus souvent, il s'agit de lames de rasoir. Il en a sur lui. Il les cache dans la coque de son téléphone portable.

L'illustrissime Wikipédia à écrit : "Le terme de « borderline » (en français : « cas-limite » ou « état-limite ») est issu des hypothèses psychanalytiques dans lesquelles le terme désigne un type frontière entre « l'organisation névrotique » et « l'organisation psychotique ». D'après cette théorie, il reposerait sur l'angoisse de perte d'objet et se traduirait par une insécurité interne constante et des attitudes de mise à l'épreuve de l'entourage incessantes. Une de ses modalités défensives est le passage à l'acte comme décharge de l'angoisse."

Et l'illustrissime site dont je ne me souviens plus le nom à écrit :
- Incapacité à gérer ses émotions ou victime de ses émotions (absence de controle de ses émotions fortes ?)
- Problèmes relationnels
- Changements d’humeurs soudains, intenses rapides ou fréquents, sautes d'humeur.
- Anxiété
- Relations de type Amour / Haine. Pense autrui en Tout Bon / Tout Mauvais sans compromis
- Sentiment d’être une " victime ", incapacité à accepter ses propres responsabilités
- Sentiment de déprime, tristesse ou de vide
- Accès de colère fréquents ou imprévisibles (extériorisés ou pas), colère incontrolable
- Image de soi instable
- Peur de l’abandon
- Comportements impulsifs autodestructeurs comme la Boulimie, Sexualité à risque, Anorexie,  Dépenses incontrôlées, Alcool, Drogue, Conduite dangereuse, Abus de médicaments, …
- Attaques de rage
- Tentatives de suicides ou d’automutilation comme se couper, se brûler, se griffer

Ce qui veut donc dire que Sariel, il vous mettra à l'épreuve, tout le temps. Il angoisse, tout le temps. Il pense à mourir, souvent. C'est bien simple, il pense que son futur sera son suicide. Sariel, souvent, à l'impression qu'il y a deux lui. Le premier qui est normal, joyeux, tout ça. Et le deuxième qui pète les plombs et qui se met à réagir n'importe comment à n'importe quoi. Sariel, il se sent vide. Il se sent comme mort, à l'intérieur. Il s'ennuie le soir dans sa chambre, il se dit qu'il est une merde. Il ne sait plus qui il est. Il panique et il angoisse, malgré la prise d’anxiolytiques, il finit malheureusement par se mutiler.
Sariel, il ne faut pas l'abandonner. Ne l'abandonnez jamais, vous entendez ? Il le prendra très, très mal. C'est aussi comprit dans son trouble, mais vraiment, ne faites pas ça. Si vous l'abandonnez , ou du moins si il en a l'impression, il sera mit dans une situation de stress et fera n'importe quoi pour vous rattraper, et si ça ne suffit pas, il ira jusqu’à faire des choses beaucoup plus graves. Les Borderline ne supportent pas l'abandon. Vraiment.

De la méfiance, de la crainte, un sentiment de persécution. Un sentiment de rejet. Un sentiment d'abandon. Sariel, il est Borderline, oui. Mais Sariel, il est tellement gentil.
C'est un garçon enjoué. Il est joyeux, extravagant. Si vous l'approchez, il sera tellement heureux qu'il sautera en l'air, il adorera vous parler ou vous rendre service. C'est un gamin, il n'est pas très futé, il n'est pas vraiment mature, mais il est tellement mignon. N'ayez pas peur de lui, il n'est peut-être pas tout à fait comme vous, mais il ne demande qu'a devenir votre ami ! Il est souvent considéré comme la personne la plus gentille de telle clinique, tel endroit. Il aimerait que tout le monde l'aime et que les gens s'aiment entre eux, une sorte de bisounours. Il aimerait vous voir sourire, même si il ne vous connait pas. Il ne vous juge pas sur vos actes, il est passif, pour lui "chacun à le droit de faire ce qu'il veut". Il idéalise le monde, et tout est beau ! Et surtout : Il est NAÏF. Naïf à un point que des fois, on peut se demander si il le fait pas exprès.. Il vous sera de bon conseil et pourrait devenir sérieux dans certaines situations. Vous savez, Sariel n'est pas sérieux, non. Enfin, en tout cas, pas souvent. Il est trop innocent et à force de rire et de courir partout et tout le temps, les gens le prennent pour un taré. Sariel n'est pas médisant. Il ne vous méprise pas. Mais pourquoi est-il devenu comme ça ? Même si il ne l'est pas vraiment devenu, quel est l'élément déclencheur ?



HISTOIRE


C'est une bonne chose d'avoir peur, ça prouve au moins qu'on a encore quelque chose à perdre. Non ?

Sariel pense qu'il à eu une vie tout à fait normale. De bons parents, quelques amis, de bons résultats à l'école, mais rien d'extraordinaire. Mais quand on creuse un peu, on se rend compte qu'il ne veut pas s'avouer que sa vie n'est pas si parfaite qu'il le dit. Ses parents. Commençons pas ses parents. Ce sont de bons parents, ils lui payent ce qu'il veut, ils l'aiment, ils ne le frappent pas, vraiment, il sont bons de ce côté là. Mais le problème, c'est au niveau de l'éducation. Son père s'en fout. Il s'en fout. Il fuit tout, il fuit les disputes et les problèmes de son fils, il s'en fout, je vous dis. Quand il a apprit que son fils se scarifiait (parce qu'il leur en a fallut de temps pour le remarquer, et encore, c'est une infirmière qu'il leur à dit), il n'a rien dit. Il n'a pas essayé de discuter avec lui, de savoir.. non. Sa mère aussi. Enfin, elle a au moins fait l'effort de lui parler, mais c'est pas allé plus loin que "ohlala c'est pas bien". Ils n'ont pas caché les lames ni fouillé sa chambre, tout est resté tel quel, ce qui lui a permit de continuer. Quand le petit à avoué que ses camarades le maltraitaient tout les jours à l'école et qu'il avait peur de se lever chaque matin, les parents n'ont pas réagit non plus. Forcément, ça a finit en phobie scolaire à cause de ces petits cons qui allaient jusqu'a le taper ou l'humilier chaque jours. Tout le monde lui crachait dessus et à force, il finissait par trouver ça normal, qu'on lui pourrisse sa vie. D'où son estime de lui-même très basse. Un beau jour, il a fait une grave crise d'angoisse et n'est plus retourné au lycée. Il a finit par être interné dans un hôpital psychiatrique, d'où il est sortit quelques semaines plus tard pour aller dans une petite clinique. Ses parents lui sont tombés dessus en lui disant qu'il avait raté sa vie et qu'il finirait par travailler pour 600€ par mois, et c'était pas vraiment le moment de lui dire ça. Mais ces angoisses, il les connaissait. Même quand il était petit, elles venaient, le faisait paniquer, pleurer. Une angoisse de mort. Une très grosse angoisse qui revient fréquemment et qui lui enlève tout ses moyens. Qui sait quelles conneries il pourrait faire dans ces moments là. Sariel, c'est et ça à toujours été un gamin désespéré. Des parents qui s'en foutent, des camarades qui le martyrisent, la solitude, l'isolement, la pression, l'angoisse. Toutes ces petites choses ont finies par le rendre comme ça. Si il est aussi gentil avec tout le monde, c'est parce qu'a mon avis, il veut que tout le monde l'aime. Un peu comme pour rattraper le temps perdu. A la maison, c'était le bordel. Sariel à deux frères, dont un autiste légèrement. C'est assez difficile à gérer, parce que le plus grand, celui qui est "normal", est exécrable. Il traite Sariel de pédé depuis qu'il à avoué être bi. Il le rabaisse en lui disant qu'il est une merde, qu'il fera jamais rien de bien dans sa vie, qu'il a tout raté et qu'il est un rejeton de la société. Peut-être qu'il le dit pour rire, mais c'est blessant, terriblement blessant. Son autre frère pique des colères énormes. Il lance des choses par les fenêtres et frappe les gens. Et les parents encore une fois ne font rien ! Il jette une télé par la fenêtre, et c'est normal, on dit rien. Aucune discipline, si on ne met aucune discipline quand les enfants sont petits, ça fait n'importe quoi par la suite. Les enfants ne sont jamais punis et les parents regardent la télé pendant qu'ils font des choses anormales.
Bon, assez pour sa famille, parlons d'après sa grande crise d'angoisse. Il a donc finit en hôpital. Il a très mal supporté sa chute et c'est dans sa chambre blanche immaculée qu'il se fit ses blessures aux yeux. Sariel n'avait plus rien d'humain, c'était une loque. Il avait mal, tellement mal, qu'il aurait voulu en mourir. Et c'est à ce moment là qu'intervient la clinique dans laquelle il est allé. Il a remonté la pente, de façon spectaculaire, alors que tout était perdu, il est redevenu ce garçon spontané, d'une joie de vivre intarissable. Mais Sariel ne sera plus jamais le même. Le psychiatre avait posé le diagnostic de "Personnalité Borderline" et après ce qu'il avait vécu, surtout à l'école, il avait peur d'y retourner. Il n'y arrivait pas, et avait peur pour son avenir.
C'est dans le but de vaincre toutes ces angoisses qu'il a été envoyé ici, dans cet établissement. Il est nouveau et perdu. Il cherche autour de lui, il vous cherche à vous.

IN REAL LIFE

| PSEUDO | UCR | PRÉNOM | Izzie |
| ÂGE | 17 ans | PRÉSENCE | Euuh je prends les cours le 21 Aout, je sais pas exactement quand je serais dispo mais j'essaierais de venir le plus souvent possible 8D |
| D'OÙ VIENS-TU ? | Il était une nuit, une jeune fille qui s'ennuyait derrière son écran. Ses nombreux autres personnages de rp avaient déjà toutes leurs histoires à jour. Il n'y avait donc plus aucun rp à répondre en ce monde. Lassée d'écouter de la musique, elle se connecta sur skype, et fit à sa bonne amie : "Je veux un forum de rp avec un contexte stylé". Son amie lui rédigea tout une liste de forums qu'elle avait précieusement gardé dans ses calepins. La jeune fille les connaissait déjà tous pour la plupart, et n'avait pas envie de s'y inscrire. Mais parmi eux, un forum, particulier, qui attira son attention, plus que les autres. "Hold my hand" était le nom dece prodigieux forum, au contexte qui lui rappelait tant sa vie IRL. (Voila, tout ça pour vous raconter comment je suis arrivée ici /paf ) |
| COMMENTAIRE | Superbe ♥ Je cherchais ce style de forum, un peu "hôpital psychiatrique" depuis longtemps. Je vais vous dire, je suis exactement comme mon personnage (sans les marques sur les yeux, quand même). J'ai tellement l'habitude des hôpitaux et des cliniques que j'avais vraiment envie de venir ici vous voir (Voila je sais que vous vous en foutez de ma vie maaais merci de m'avoir lu |
Pensionnaires
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 21/07/2014
Age : 24
Localisation : Sous ma couette en train de me gaver de chocolats, probablement. .__.

DOSSIER
ÂGE : 20 années de bêtises au conteur~
PROBLÈME : Accro aux sucreries et incapable de s'en défaire ne serais ce qu'un instant. .__.
LIBRE RP : Libre comme un hamster russe en plein désert~
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Sam 16 Aoû - 6:54
Ta logique me dépasse mais bon... .__.

Bienvenue sur le forum~
Internés
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 20/04/2014

DOSSIER
ÂGE : 16 ans. [& je suis un garçon]
PROBLÈME : Glossophobie
LIBRE RP : Tooootalement OP !
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Sam 16 Aoû - 11:53
Bienvenu à toi xP
Modo
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 189
Date d'inscription : 12/04/2013
Localisation : Nowhere.

DOSSIER
ÂGE : 21 ans
PROBLÈME : Thanatophobe - peur de la mort.
LIBRE RP : Oui mais lente. >W
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Sam 16 Aoû - 13:21
(je squatte pendant ma.pause au boulot, srry pour les fautes ) Je m'occupe de ta fiche ce soir ou demain,dépendra de ma fatigue ♥ Bienvenue au passage krkrkrkrk.
Internées
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 03/07/2013

DOSSIER
ÂGE : 18 ans
PROBLÈME : Chromatophobie - peur de certaine(s) couleur(s) (le rouge pour Lily)
LIBRE RP : nope ;w;
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Sam 16 Aoû - 14:01
Oh.
Oh.
Oh.
...
Borderline.
OH MERDE IL EST BORDELINE.
OH MERDE EPOUSE MOI. BIENVENUE. EPOUSE MOI. BORDERLINE. ET MIGNON EN PLUS. ET BISEXUEL DONC PAS HOMO.
OUI. EPOUSE MOI. *^*
Ps: en gros, je t'aime. 8D
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans ton kokoro

DOSSIER
ÂGE : 17 ans
PROBLÈME : Trouble de la personnalité Borderline
LIBRE RP : Oui
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Sam 16 Aoû - 15:33
Merci tout le monde pour cet acceuil ! ♥

Wyatt => Comment ça ?

Lily => xD Pourquoi tant d'excitation au niveau de son trouble ?
Internées
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 03/07/2013

DOSSIER
ÂGE : 18 ans
PROBLÈME : Chromatophobie - peur de certaine(s) couleur(s) (le rouge pour Lily)
LIBRE RP : nope ;w;
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Lun 18 Aoû - 17:25
Parce que son trouble m'attire, simplement. J'ai tendance à être attirée par les choses sombres, que je ne comprends pas vraiment et que je ne comprendrais jamais. nwn

... Et puis aussi parce que je lis une fic dans laquelle l'un des personnages principaux a ce trouble, et qu'il est terriblement bien décrit. Oui, je lis de droles de fics. 8D

Je voudrais que Lily soit celle qui l'attende quelque part. ... Merde, je veux un RP, argh. Je t'aime. QwQ
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 7
Date d'inscription : 11/08/2014

DOSSIER
ÂGE : 16 ans
PROBLÈME : Mutisme suite à un traumatisme
LIBRE RP : Oui
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Mar 19 Aoû - 15:34
Touchant. Je connais des gens Borderline, je les ais côtoyé pendant un certain temps. Et c'est tellement vrai.

On s'ra amis hein ? Copains et tout ? Dis oui QwQ

un jour on sera validé *espoir*
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 21
Localisation : Dans ton kokoro

DOSSIER
ÂGE : 17 ans
PROBLÈME : Trouble de la personnalité Borderline
LIBRE RP : Oui
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   Dim 31 Aoû - 17:36
Lily => "Je voudrais que Lily soit celle qui l'attende quelque part. ... Merde, je veux un RP, argh. Je t'aime. QwQ"

Mais c'est avec un plaisir immense héhé ♥ Dés que je serais validée on RPera, c'est obligé c: c: c: c: c: c:

Ginger => Trop de mignontisme en toi, je veux te faire des câlins ;w; On sera amis, ça oui 8D

Moi aussi j'espère, un jour peut-être, dans un futur proche ou lointain, nous serons validés.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part ▲ SARIEL   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nos témoignages sur ce que la timidité ou la phobie sociale nous empêchent de faire
» quelque part en belgique
» Y'a une masse quelque part!!!!
» Faux contact quelque part sous le volant...
» Dis-moi quelque chose sur toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hold my Hand :: Pour bien débuter :: votre dossier-