AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Jäg gilla alls lä musik

Invité
avatar
MessageSujet: Jäg gilla alls lä musik   Mer 15 Mai - 15:12
Dossier principal
PRÉNOM : Feliks
NOM : Kleiner
ÂGE : 18 ans
DATE DE NAISSANCE : 24 avril
ORIGINES : Suédois
PHOBIE : Mélophobie, peur de la musique
ORIENTATION : N’est pas difficile !

Description physique
Pour Feliks, on peut tout à fait se fier au stéréotype du grand blond suédois. Parce que c’est exactement ce qu’il est! Grand. Blond. Suédois. Oui oui, suédois. Parce que dans son cas il s’agit parfaitement d’une caractéristique physique. Feliks ne ressemble à rien d’autre qu’un suédois : les traits du visage bien définis, une peau pâle comme la neige et des yeux bleus, bien entendu. Cependant, il n’a pas hérité de la mâchoire carré de ses ancêtres viking, qui dans son cas est plutôt étroite, ni de leur carrure imposante. Certes, Feliks est grand, trop grand même. Son front à rencontrer plus d’une fois le haut d’un cadre de porte… Mais il ne possède pas un physique très musculeux. Donc ne lui demander pas de l’aide pour déménager votre piano…par contre, très bon aux sports requérants une grande agilité, il fait un partenaire de tennis tout à fait remarquable. Feliks se tient toujours d’une posture impeccable, et ce en toutes circonstance. Pas question qu'on le voit avachit vulgairement dans un fauteuil! «Ça ne serait pas convenable» … Aussi, il fait partis de ces personnes ô combien chanceuses qui ne prennent pas un gramme même après été se goinfrer dans l’allée des cupcakes (joueuse/ je les maudis tous ;_;).
Habillé dans un style tout à fait retro des années 20, parce qu’on aime les twenties! Feliks à une vision de l’Amérique très cliché en effet. Les années folles et l’ère du rock’n’roll ne sont plus d’actualité? Qu’importe! Canotier déjà enfilé, nœud papillon rouge lancé autour du cou et monocle bien installé, direction Sunset Boulevard !...Ou plutôt, direction l’Oregon.


Description psychologique
C’est un garçon comme les autres! Ou presque? Enfin pas du tout. Sa façon de s’habiller vous donne déjà un bon indice de son imprévisibilité. Il est souvent difficile de savoir ce qu’il pense, car il n’est pas très expressif; il sourit souvent mais…on peut dire que c’est sa tête standard. Rit-il avec vous? Rit-il de vous? Feliks sourit plus pour lui-même que pour les autres. Le suédois a côté "fou" et imprévisible . Il est capable d'être très sérieux et parfois il part complètement en live. C'est assez drôle à voir. Surtout que le suédois avec sa tête standard de suédois semble tellement sérieux, qu’il y a vraiment un effet de surprise pour le moins bizarre quand il dit une blague ou quelque chose d'insensé. Feliks a un côté très absurde. Il sourit à rien et à tout. Bref, il est dans son petit monde. Comme son regard est souvent perdu dans le vague, on ne sait jamais à quoi il pense réellement. Regarder un caillou pendant des heures, c’est son style. Il est très…contemplatif. Mais pas du tout le genre très facilement socialiser. On est loin du genre «free hug» à tout va, et ne va pas t’inviter pour l’apéro. Mais bon, d’un côté ses relations sont plus saines et moins superficielles avec ses amis. Si vous êtes dans le rayon «ennemis» c’est bien autre chose : Feliks peut être d’une froideur inflexible avec les gens qu’il n’apprécie pas. Entre autres, les musiciens.
Il ne supporte ni les radios, ni les CD de musique, ni les IPods. Encore moins les musiciens. Quant aux chanteurs…ça passe tout juste. Écouter de la musique le transforme en une bête nerveuse et apoplectique. Feliks a en horreur toute forme d’art musicale, préférant de loin le silence et un bon café. D’ailleurs, le suédois pratique le traditionnel art suédois de la Fika, consistant à boire du café, manger des gâteaux et ne rien faire.
Et n’oser surtout pas le déranger pendant la fika, a moins qu’il ne vous y invite. Sinon vous aurez droit à regard noir et implacable…et peut-être aussi à un gâteau dans le visage. Mais seulement si vous le déranger vraiment. Feliks prend habituellement un soin infini à faire ses propres gâteaux et à le plus grand respect pour l’art culinaire. Un grand respect aussi pour la gastronomie en général puisqu’il est horriblement gourmand et qu’il adore faire la cuisine. Il ne rate presque jamais ses plats mais si jamais vous êtes un de ses hôtes et que c’est le cas, faites gaffe à finir votre assiette. Il prend très mal la défaite et se vexe très facilement. Surtout lorsqu’il s’agit de bouffe. Autrement…euh. Il se vexe pour d’autre chose. Autrement dit, pour rien. Car soyez bien avertis d’une chose : Il a TOUJOURS raison. TOUJOURS. Celui ou celle qui dit le contraire aura tort! Le suédois est orgueilleux, mais fait beaucoup d’effort pour ne pas que cela paraisse. Il joue la carte de la fausse modestie comme personne et crois beaucoup en sa supériorité. D’ailleurs pour lui il ne s’agit même pas d’un sujet discutable : il est le meilleur. Mais il ne va pas le dire à tout vent, il garde cette fierté pour lui. Ne le contredite pas sur le sujet. Aussi, si d’aventure il vous arrivait de lui parler, gardez un bon mètre de distance entre vous et lui. Feliks tient à son espace personnel absolument précieux. Trop près, le suédois vous prendra pour un psychopathe ou un tueur en série.
Enfin, il voue un véritable culte à IKEA…

Histoire
Vous connaissez la célèbre entreprise suédoise de production de confiserie et des gâteaux Kleiner’s ? Si oui, c’est que vous êtes suédois (et que je vous félicite pour votre français), sinon et bien laissez mamie zinzin vous faire un petit résumer.


-musiktraditional de Suède-
Feliks Kleiner est l’arrière-arrière-arrière-petit-fils du fondateur de la confiserie Kleiner. De petit commerçant dans les rues de Stockholm à une grande entreprise nationale, la compagnie familiale n’a connu que des succès sur le marché. Jusqu’à l’arrivé du petit Feliks.
Le petit garçon ne manquait jamais de rien. Sa famille, riche et moderne à la fois, pas du tout dans le genre «petits-bourgeois», l’encourageait dans tout ce qu’il entreprenait peu importe que cela ne leur plaise ou non. Mais dès son enfance, ses parents avaient été très clairs avec lui : comme tous ses anciens parents avant lui, il devrait remplacer son père à la tête de l’entreprise. Ils ne lui laissaient pas le choix.
Mais Feliks était un vrai petit ange et ne voyait en cela rien à redire. Un enfant très obéissant. Un peu con aussi. Enfin bref.
Il passait beaucoup de temps dans l’usine de bonbon de la famille. Tous les jours en revenant de l’école, Feliks s’y rendait avec sa sœur. Ils attendaient tous les deux que leurs parents aient terminé de travailler pour rentrer tous ensemble à la maison. Alors ils s’installaient quelques part et faisaient les devoirs. Le plus souvent les deux enfants allait à la maintenance, la ou ils pouvaient voir les employés travailler sur les machines pour la fabrication des bonbons depuis une fenêtre dans le mur qui connectait les deux pièces : la maintenance et la salle des machines. La pièce était calme et ils n’étaient jamais déranger par personne. Il y avait aussi une musique d’ambiance qui y jouait constamment. Que des morceaux classiques.
Cette même musique jouait lorsqu’un jour Feliks et sa sœur faisait, comme d’habitude, leurs devoirs dans cette pièce. Sa petite sœur se leva de son siège pour aller aux toilettes, vérifiant tout d’abord que le personnel était occupé plus loin. Elle sorti, passa devant la fenêtre et alla donc chez les dames. Feliks n’avait jamais compris pourquoi sa sœur avait peur que les gens la voit aller aux toilettes. Il trouvait que cette frousse était stupide, mais qu’importe. Il se concentra de nouveau sur ses devoirs.
Au bout de quelques minutes, la musique jouant toujours dans la salle, Feliks entendit quelque chose à travers le mur, comme un cri. Un cri à peine perceptible. Il leva les yeux justes à temps vers la fenêtre pour voir sa sœur une dernière fois. Avant que celle-ci ne se fasse trancher le crâne par la machine à découper les caramels mous. Juste devant le petit Feliks, traumatisé, toujours dans la pièce ou la musique continuait de jouer, pendant que sa sœur se vidait de son sang. Complètement figé, la musique lui emplis la tête. Les hurlements de sa sœur, le bruit de la machine et le fracas des os brisés étaient inaudibles. Il n’entendait plus que cette musique. Le tranchant des lames qui sectionnait la fillette, tout d’abord inaudible, se mirent à jouer du violon, du saxophone, du piano…au rythme du tranchant des lames. Devenu alors complètement fou, Feliks s’évanouit. On apprit plus tard que la petite sœur, aussi gourmande que Feliks, avait voulu voler un morceau de caramel, mais que ses longs cheveux blonds s’étaient enfilés dans la machine.
Feliks se réveilla a l’hôpital. Il s’était cogné la tête contre le bureau en tombant. Son rétablissement fut long. Dans sa chambre, la radio. À chaque fois qu’une musique se mettait à jouer, Feliks ne voyait plus que sa sœur dans la machine. Que l’horreur et la mort. Tous les instruments, toutes les mélodies, toutes les comptines le rendaient complètement fou.
Bien sûr, cette nouvelle peur lui causa beaucoup de soucis. Après une enfance et une adolescence dans le silence, pour ses parents, il était hors de question que Feliks reste reclus. Ils avaient consulter bien des spécialiste pour qui cette phobie était incurable, jusqu’au moment de trouver un institut américain, pour les jeunes personnes atteinte de phobies. Bien sûr, Feliks n’y alla pas de son plein gré, considérant qu’il s’agissait plus d’un asile de fou que d’une école. Mais on ne sait jamais, peut-être si plaira t’il en fin de compte?


In Real Life
PSEUDO : Cawo
PRÉNOM : Caroline
ÂGE : 18
PRÉSENCE : 5 sur 7
COMMENT TU ES ARRIVÉ ICI : Un top site
IDÉE / COMMENTAIRE : Caramel *^*
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Jäg gilla alls lä musik   Mer 15 Mai - 15:29
Bienvenue sur le fo' ! J'éspère que tu te plairas... o/ ( en même temps t'as pas le choix *sors* )
Admin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://holdmyhand.forumactif.com
Messages : 271
Date d'inscription : 10/04/2012
Localisation : Derrière toi <3

DOSSIER
ÂGE : 16 ans
PROBLÈME : Peur des orages
LIBRE RP : non
MessageSujet: Re: Jäg gilla alls lä musik   Jeu 16 Mai - 0:16
Coucou ! Bienvenue sur le forum ~

J'aime beaucoup ton personnage, il est intéressant plutôt original, sans tomber dans les clichés dégueulasses du personnage original qui en fait ne l'est pas car tout le monde fait pareil xD en gros j'ai beaucoup aimé !

Pas de fautes à vous écorcher les yeux, et pas d'incohérence, je valide donc ta fiche en te souhaitant un très bon jeu parmi nous <3

Ah une petite chose par contre tu dis à la fin de l'histoire que « ça lui semblait plus être un asile qu'une école » asile oui je suis d'accord, par contre HMH n'est pas une école mais bien un institut, il n'y a aucun cours ~ C'est juste pour préciser au cas où ><

Voilà ! *mangera plus jamais de caramels de sa vie*
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jäg gilla alls lä musik   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hold my Hand :: Pour bien débuter :: votre dossier :: Dossiers oubliés-